Sondage : les Français frileux en matière d’immobilier

Les Français jugent le moment opportun pour acheter un bien immobilier mais très peu sont près à franchir le pas. En cause : l’insuffisance des dispositifs de l’Etat d’aide à l’accession à la propriété d’une part, et l’instabilité économique d’autre part. C’est ce que révèle une récente enquête réalisée par l’institut d’études Ipsos pour le compte de Selogerneuf.com.

La situation est paradoxale. A la question « Quel conseil donneriez-vous à un proche qui envisage d’acheter un bien immobilier aujourd’hui ? », 76% des Français répondent « C’est le bon moment d’acheter« . En outre, 71% des répondants affirment que depuis un an, les taux d’intérêt sont « plutôt plus attractifs ». Pourtant, seulement 26% d’entre eux pensent acheter un logement dans un avenir proche ou lointain. Pire encore, seulement 15% des sondés envisagent de se lancer dans l’investissement locatif.

Comment expliquer une telle contradiction ? Deux raisons simples se dessinent.

D’abord, la situation de crise économique pousse les Français à l’attentisme. En effet, sur la question de l’évolution des prix de l’immobilier à l’achat, les sondés se montrent extrêmement partagés et indécis, preuve de l’imprévisibilité de la conjoncture économique. Par ailleurs, 68% des répondants affirment que l’obtention d’un crédit est « plutôt plus difficile » depuis un an. Les banques sont effet plus réticentes à prêter en période d’incertitude économique.

Ensuite, les dispositifs d’aide à l’accession à la propriété sont largement jugés insuffisants. 80% des sondés estiment en effet que « les aides et incitations fiscales pour encourager les Français à acheter un bien immobilier »  ne sont « pas assez importantes ». Une affirmation plutôt juste, considérant que les conditions d’obtention du Prét à Taux Zéro Plus (PTZ+) ont été durcies début 2013. Quant au dispositif de défiscalisation Duflot, il ne concerne que les investisseurs achetant un logement dans le but de le louer.

Le sondage d’Ipsos donne ainsi une bonne vision de la situation actuelle de l’immobilier : pleine d’opportunités, mais freinée par la crainte. Rappelons pour le compte des optimistes que les taux de crédit immobilier sont toujours aujourd’hui à un niveau extrêmement bas. Et s’il suffisait de franchir le pas ?

Détails du Sondage : « Les Français et le marché de l’immobilier », une enquête Ipsos pour Selogerneuf.com. Juillet 2013. Enquête réalisée entre le 30 mai et le 4 juillet 2013 par Internet via l’Access Panel d’Ipsos, sur un échantillon de 1 003 personnes constituant un échantillon représentatif de la population française âgée de 18 ans et plus (méthode des quotas : sexe, âge, profession du chef de famille, région et catégorie d’agglomération).